5 juin 2015

Un prêtre d'Ottawa traite le cardinal Burke de "drag queen"



Le Cardinal Burke a récemment visité la ville d’Ottawa pour marquer le 20e anniversaire de NET Canada. Il était de passage à l’Église St. Theresa le 3 juin, et à la cathédrale Notre Dame le 4 juin.

À l’avance de cette visite, une station de radio d’Ottawa a fait une entrevue avec Philippe Vaillancourt, discutant du Cardinal à l’occasion de sa visite. Durant cette entrevue qui a eu lieu le 1er juin, l’animatrice a lu un courriel provenant de l'abbé André Samson, prêtre et professeur à l’université d’Ottawa. Le courriel se lit comme suit:

En tant que gai et aussi en tant que prêtre du diocese catholique d’Ottawa je vis très mal la visite de personnage. Je blâme particulièrement ceux qui l'ont invité. Le mouvement CCO -- Catholic Christian Outreach-- cherche à provoquer et aussi à prendre ses distances par rapport au pape actuel. En effet, la résistance au pape François s'est regroupé autour de ce cardinal d'opérette qui se déguise comme un drag queen. Je connais bien la jeunesse d'aujourd'hui puisque j'enseigne à l'Université d'Ottawa depuis seize ans. Je peux affirmer que Burke aura plus de succès chez Mado [NDR: un bar de spectacle de drag queen.] qu'auprès des étudiants universitaires que CCO cherche à convertir.

Notez bien que CCO n'est pas du tout la même organization que Net Canada.

Ensuite, Philippe Vaillancourt a publié un article dans le HuffPost résumant les mêmes points que l'entrevue sur Radio-Canada. L'Abbé Samson a recommencer à insulter le cardinal:




Notez bien que les 3 tweets ont été émis à trois temps différents. Donc un à 9h00, un à 18h00 et un autre à 22h00 -- donc il voulait vraiment faire passer le message qu'il n'aime pas le Cardinal Burke. Il cheche carrément à le rabaisser dans les yeux de tout le monde.

J'ai demandé à l'abbé Samson s'il croyait que traiter un cardinal de drag queen était digne d'un prêtre. Il m'a souhaité "union de prières" et "une bonne journée." En d'autres mots, il ne pense pas qu'il à se défendre de ses commentaires.

Franchement, ce n'est pas un comportement digne d'un prêtre. C'est une chose d'être en désaccord avec un prêtre, c'est tout autre chose de lancer des noms adolescents comme "drag queen".

Horrible. Quand Jésus a établi sa prêtrise, ce n'était pas pour qu'un prêtre dénonce un autre de drag queen.

Aucun commentaire: