8 juin 2015

Les souverainistes n'ont pas compris la raison pour leur déclin...



Le professeur [Jacques Beauchemin] rappelle l’importance du « désir de durer », ce que le sociologue et philosophe Fernand Dumont appelait la « survivance », dans la psyché québécoise. Il constate que la génération montante semble avoir perdu cette crainte de disparaître. « On a échoué à transmettre ce désir de survivance à nos enfants et à nos petits-enfants. »

Mais les québécois n'ont pas eu d'enfants. Avant de pouvoir transmettre une idée, il faut bien en faire des enfants.

Si les francophones auraient eu un taux de natalité de 2.5 -- admettons. Le Québec serait probablement indépendant.

Mais les québécois préfèrent d'autre choses à la souverainté et à la survivance. C'est pas un manque de confiance c'est une question de priorités différentes. C'est comme les souverainistes acceptent mal que les gens ont de préoccupations autre que la souverainté du Québec.



Aucun commentaire: