7 avril 2015

Le Kansas interdit les avortements par démembrement

Au Kansas, il est maintenant interdit de faire un avortement en démembrant le foetus.

Ces avortements ont lieu au 2e trimestre, après la calicification des os. À ce stade, le bébé est trop grand pour être aspiré. Alors, la dilatation et evacuation-- le nom propre de cette opération-- a été développée pour rapetisser le corps et donc réduire le dilatation nécessaire pour l'expulser. Il s'agit de 8 pour cents des avortement au Kansas.






J'ai suivi un peu le parcours de cette législation et j'étais extrêmement surprise de la faiblesse de l'opposition. Bien sûr, les comités et la législature a eu droit à des discours s'opposant à la loi (toujours en évitant de discuter ce qui se faisait au bébé, naturellement), mais il n'y a pas eu de manifs, pas eu de scandale sur Twitter. Je m'attendais à ce qu'on remplisse des bus de manifestants en colère. Mais non. Il n'y a pas eu de guerre.

Je me dis que peut-être les pro-ivg vont lancer des poursuites judiciaires pour renverser la loi, mais c'est une stratégie très coûteuse. Elles ne voulaient pas dépenser de l'argent à la législature pour dire qu'elles étaient en faveur de couper des bébés en morceaux quand elles n'avaient pas les vote, que peut-être il serait mieux de laisser la Cour trancher, parce que si la Cour Suprême décide en leur faveur, ils auraient gagner cette bataille.

Je ne sais pas si les supporteurs ont l'estomac pour cette bataille. Après tout, c'est UNE méthode d'avortement qui est écartée, les avortements peuvent être faits par médicaments. La failblesse de leur opposition me dit que peut-être cette loi est là pour rester.

Aucun commentaire: