10 mars 2014

La traduction du "Notre Père" va changer

Elle sera publiée dans le Prions en Église.

C'est qui qui a décidé ça?

Qui était mécontent de l'ancienne version?

Je déteste les décisions en catimini. Je n'ai pas eu connaissance de ce processus.

1 commentaire:

Notions romaines a dit...

Cette révision était plus que nécessaire Suzanne. En fait, cette traduction provient d'une révision de la Bible (voire Bible traduction officielle liturgique distribuée au Canada aux éditions CECC). La traduction à laquelle la majorité d'entre nous sommes habitués fut produite après Vatican II et est une grave entorse à l'original (de la Vulgate). Le problème est avec «ne nous soumet pas à la tentation». La nouvelle traduction dit «ne nous laisse pas entrer en la tentation» ce qui est théologiquement plus juste.

Au risque de sortir ma réplique traditionaliste de grand-mère qui pointe du doigt, le problème aurait été évité si les évêques francophones avaient conservé le Notre Père traditionnel, pré-Vatican II, qui dit «ne nous laissez pas succomber à la tentation», qui est la forme la plus appropriée théologiquement.