4 décembre 2013

Les manchettes aujroud'hui: Les enfants transsexuels, démographie, pétition

Radio-Canada fait un rapportage sur les enfants transsexuels, comme ci c'était normal pour eux de vouloir changer de sexe.

J'en reviens pas que des parents pensent que c'est sensé de faire ça.

Un enfant qui veut changer de sexe a un problème psychologique, pas un problème biologique.

Un enfant n'est pas le meilleur juge de ce qui est meilleur pour lui. (Les parents n'ont plus des fois, m'enfin...)

Mais devant cette absurdité, on est supposé se taire et agir comme si changer ses organes génitaux était l'équivalent de changer son ADN, son cerveau et ses hormones.

Quand on change des parties du corps, on ne change pas ce qui est dans tête.

C'est là le vrai bôbô.

Un enfant qui veut changer de sexe a probablement de plus grands problèmes que sa volonté de passer pour l'autre sexe. S'il n'est pas capable d'accepter son sexe, c'est qu'il n'est pas capable de s'accepter lui-même

En critiquant le changement de sexe, je fais des propos "haineux".  La notion de "propos haineux" est intéressée, puisqu'en déféndant la "dignité" des groupes visés, on interdit la critique. Comme on dit en anglais: how convenient.

...

La démographie québécoise est en baisse.

Le problème c'est que les québécois n'ont pas la procréation et la famille comme priorité.

Ah, c'est vrai, ils vont en faire des enfants. Un ou deux.

Mais pas plus. Les québécois veulent faire d'autres choses. Ah, c'est correct, s'ils sont prêts à accepter les conséquences. Pas sûre qu'ils le sont.

D'ailleurs, difficile de faire des enfants quand nos couples se forment tardivement et ne sont pas stables. Avoir trois enfants avec trois pères différents ce n'est pas mieux non plus.

...

Campaign Life Coalition a une pétition (en anglais) pour opposer la vente de RU486 au Canada. C'est une drogue abortive qui est responsable pour la mort de plusieurs femmes. On avait raison de le prohiber. 


Aucun commentaire: