17 mai 2013

Un prêtre québécois critique l'Église pour son opposition à l'homosexualité

Quand est-ce qu'on va se parler franchement dans l'Église?

Quand est-ce que les évêques vont reconnaître qu'il y a des prêtres dissidents parmi nous, et que ce n'est pas correct?

Est-ce qu'on est pour l'enseignement de l'Église ou non?

Est-ce que l'Église est là pour véhiculer les enseignements du Magistère ou non?

J'aimerais ça qu'on confronte le problème.

C'est pas normal qu'on ordonne des prêtres qui sont contre l'enseignement de l'Église, surtout des enseignements si évidents.

C'est pas normal que des évêques laissent faire.

Pourquoi personne en parle? Pourquoi on n'oblige pas les évêques d'en parler?

Et concernant l'article lui-même.

Le prêtre devrait savoir que lorsqu'il s'agit d'actes intrinsèquement désordonnés, que les sentiments soitent volontaires ou involontaires, ça ne change rien de l'acte.
  


Aucun commentaire: