20 mars 2013

Châtelaine lève le voile sur l'avortement tardif


Je viens de découvrir le dossier sur l'avortement tardif publié par Chatelaine.


C'est une mine d'or d'information. On parle de tout. À part de l'acte de l'avortement. Ah, on mentionne le foeticide par injection au coeur, et l'accouchement difficile. Mais c'est la tristesse de la femme qui compte, pas la perte de vie de l'enfant. Lui, sa vie compte moins que celle des autres.

On peut-tu montrer ce qu'à l'air un avortement tardif? Y-a-t-il un journaliste au Québec (ou au Canada tant qu'à y être) qui a le courage de montrer le déroulement d'un avortement tardif du point de vue du bébé?

Pense pas.

Une autre chose: on prend la parole de pro-choix, sans vérifier la justesse de leurs affirmations. Par exemple, l'avorteur américain Warren Hern déclare que l'activiste Joe Scheidler a voulu le tuer. C'est vrai qu'aux États il y a des groupuscules pro-vie qui prônent la violence, mais la grande majorité des pro-vie, surtout les plus engagés, renoncent à la violence. Joe Scheidler est un activiste pacifique qui déplore l'assassinat de médecins. La fin ne justifie pas les moyens. Un autre exemple: Warren Hern a parle d'une liste d'avorteurs à abattre. On parle de LA coalition pro-life, comme si les pro-vie étaient dans cette coalition.

J'ai l'intention de commenter ce dossier dans plusieurs billets. Il y a trop à commenter dans un seul. 

Aucun commentaire: