13 février 2013

Le plus grand "crime" du pape Benoît XVI

Le Gentil Astineux:

L’Église catholique dont le chef est ce Pape honnête, indépendant, cultivé, érudit n’avait pas peur de dire la vérité, il en a fait fâcher plus d’un lorsque devant chefs d’États et autres gouvernements il leur demanda de ne pas se servir de la religion pour faire la guerre.

Benoit XVI ne cherchait pas à se faire aimer, --voila son plus grand crime--, comme vouloir défendre les plus faibles parmi les plus faibles, les plus mal-aimés des mal aimés de la société occidentale, c'est-à-dire les enfants à naître, ça horripilait au plus haut point ceux qui s’affublent du titre d’humanistes.

Aucun commentaire: