31 janvier 2013

L'opposition féministe à la Motion M408 est hypocrite

Selon Alexa Conradi, la tête de la FFQ, pense qu'interdire l'avortement des foetus féminins, c'est "sexiste".
 .Quand une femme prend une décision sexiste pour tuer sa fille, cette décision-là, il ne faut pas la contester, il faut la respecter.

Il ne faut pas essayer de convaincre la femme de faire autrement. Son sexisme est acceptable!

Je pense que c'est le seul temps les féministes ne combatteront pas le sexisme!


En conclusion, nous constatons que les conservateurs cherchent à provoquer des débats basés sur des éléments non probants pour prendre le contrôle du corps des femmes. L’avortement sexo-sélectif en est un. 
Une MOTION ne fait rien pour contrôler le corps de la femme.

C'est une déclaration de principe. Il n'aura aucun effet sur la situation de l'avortement au Canada.

Souvent les gens se demandent "pourquoi que les deux camps ne cherchent pas à travailler ensemble sur les dossiers où ils sont d'accord?"

L'opposition à la motion est motivée par un refus profond et infantile de nous donner raison. Parce que le moment qu'ils nous donnent raison, on augmente notre crédibilité politique et il ne faut surtout pas faire ça.

Mais, le problème, c'est qu'en nous voulant pas vote sur la motion par principe, l'opposition fait en sorte qu'on vote non pas selon notre conscience, ou même sur les véritables effets de la motion-- mais on vote selon les apparences. On ne vote pas selon le véritable bien, mais selon des considérations purement stratégiques, pour créer une impression au public.

En d'autres mots, on légitimise l'hypocrise au lieu de voter selon nos véritables croyances.

Si on veut de la transparence et de l'intégrité de nos élus, il faut exiger qu'ils agissent selon leurs propres croyances. 

Aucun commentaire: