9 novembre 2012

Développement et Paix: Après trois ans, ils n'y ont rien compris

Lisant le blogue pro-DP, je remarque que les membres sont préoccupés avec le fonctionnement de l'organisation et son "manque de démocratie" plutôt que le conflit qui a provoqué cette crise.

On mentionne en passant le "virage à droite" (lire: l'application des enseignements orthodoxes) qui a mené aux décisions prises par Michael Casey et les évêques.

Mais personne n'a rien à dire sur les accusations portées contre l'organisme.

Ils pensent qu'on objecte à eux parce qu'ils travaillent avec des groupes qui favorisent l'avortement. (Et pour clarifier, pour la enième fois, le problème c'est que DP DONNAIT de l'argent à ces organismes, ce qui favorisait leur miltantisme pro-avortement.)

C'est comme s'ils passaient complètement à côté du problème.

Ou peut-être ils s'en foutent.
  
Mais comment ça se fait ils sont capables de s'en fouter comme ça? C'est comme leur engagement envers la foi catholique était secondaire. Pour eux c'est "l'Évangile" qui compte-- et l'emploi des guillemets est déliberé.

Comme si le gauchisme et l'Évangile allait de pair.

 Ils n'ont aucune préoccupation avec l'accusation d'avoir appuyer l'avortement. Ils n'essaient même pas d'y répondre ou de comprendre la source de la crise.

Pour eux, tout ce qui compte, c'est de pouvoir agir sans la tutelle des évêques, tout en ayant l'argent des paroisses et les paroissiens comme un public. C'est tout. Ils agissent comme s'ils avaient complètement droit à ces choses, sans avoir à respecter la foi catholique, comme seul le fait d'appartenir a l'Église et de croire en "L'Évangile" leur en méritait.

C'est consternant parce que les évêques -- ou quelqu'un d'autre-- auraient dû leur expliquer le problème.

Mais ils n'ont pas encore compris le problème.

Ça fait trois ans que ça dure cette affaire, mais ils continuent de rien comprendre.

Ça en dit fort sur la culture de l'Église. On leur accuse d'avoir appuyé le militantisme pro-avortement financièrement, pis ils se hausssent les épaules. Ils veulent simplement faire leur petites campagnes politiques sans avoir à se conformer aux enseignements de l'Église.
  
 J'ai hâte qu'ils allument pis finalement ils confrontent leur rejet de l'enseignement catholique, surtout concernant les droits des enfants à naître. Là ça va être intéressant.

Aucun commentaire: