26 octobre 2012

Du bon sens sur le remboursement de l'avortement

L'Assemblée nationale française a voté une loi qui remboursera l'avortement à 100%.

Le problème?

Selon Maxence Henry:

1- Attendre un bébé n’est pas une maladie. Même si cela peut entraîner une profonde souffrance et de réelles difficultés, ce n’est pas une maladie, il n’y a donc aucune raison que cet acte soit remboursé 4 fois mieux que  les lunettes ou les soins dentaires.

2- A l’heure où la France est en faillite, le gouvernement augmente de 20 Milliards la pression fiscale sur les ménages, supprime du pouvoir d’achat à 9 millions de salariés (du fait de la fiscalisation des heurs sup) et parallèlement augmente les dépenses de la sécu par ce genre de mesure !!

On gages-tu que le taux d'avortement va augmenter?

Ensuite on va vouloir rembourser la contraception à 100%. Parce que Dieu sait c'est impossible de se trouver des condoms gratuits... (Ils sont inefficaces de toute façon, contrairement à ce qu'on nous a dit au secondaire...)

J'en reviens pas que les pays occiddentaux s'occupent de payer pour les avortements pendant que les gouvernmenets se dirigent vers un précipice financière.  On n'a pas du tout tiré de leçons de la situation en Grèce. Comme la grossesse non-planifiée, on s'imagine que ça n'arrive qu'aux autres...


Aucun commentaire: