5 septembre 2012

Pas suffisant! Réaction de la FFQ face à l'élection de Marois

Métro Montréal:

En entrevue mercredi, la présidente de la Fédération des femmes du Québec, Alexa Conradi, a souligné qu’encore trop peu de femmes ont été élues comme députée, mardi, soit environ le tiers de la députation.

Et si les femmes ne voulaient pas se présenter en politique?

Est-ce qu'on respecterait leur choix?

Si la politique électorale leur intéresserait moins?

Est-ce une injustice?

La réalité c'est qu'il est impossible qu'on obtient une représentation 50-50 entre hommes et femmes dans chaque sphère d'influence.

Collectivement, les femmes préferont toujours de s'occuper de leur famille que toute autre chose.

Ce qui veut dire que les femmes ne se sacifiront pas pour se faire élire.

Ne devrait-on pas respecter le choix des femmes de préfer leur tâches familiales que la politique?

D'après les féministes: non.

Prouvant encore une fois que le féminisme n'a rien à voir avec les femmes. Le féminisme c'est une idéologie sur les femmes. Une idéologie qui ne représente pas nécessairement leurs véritables ambitions.

Si les femmes ne sont pas au pouvoir, franchement, c'est probablement qu'elles ne veulent pas y être. Il existe d'autres choses dans la vie que le jeu électoraliste, pis c'est correct. L'État ne devrait pas être le focus du changement dans la société.

Aucun commentaire: