12 septembre 2012

Pas d'accord avec Lucien Bouchard!

Lucien Bouchard
« Je ne trouve pas que la rue est un instrument démocratique. Ce n’est pas une façon convenable de provoquer des décisions de l’État, car, au bout du compte, c’est seulement ceux qui marchent qui obtiennent ce qu’ils veulent… Ceux qui ne marchent pas n’auront rien. »

« Or, ce n’est pas parce que tu marches dans la rue que tu as nécessairement raison. Ceux qui ne marchent pas ont peut-être des besoins beaucoup plus criants que les tiens. »

Vraiment pas d'accord.



J'étais favorable à la hausse des fraise de scolarité. Mais je trouve que ce n'est pas correct d'ignorer des manifestants en pensant à ceux qui ne manifestent pas.

C'était aux opposants des carré rouges de se lèver et manifester.

À ma connaissance, personne ne l'a fait. Je me demandais quand est-ce que les droitistes aller s'exprimer.

Ils ne l'ont pas fait. Et voilà le résultat.

Notre démocratie est censée être représentative. Mais on est tombé dans l'habitude de laisser aux autres le soin de diriger nos affaires. On se dit: de toute façon les politiciens finissent toujours par faire ce qu'ils veulent.

C'est comme ça qu'on abdique nos responsabilités politiques.

Pis cette mentalité est un peu pourquoi les droitistes ont de la misère à percer. Une société sous-entend que les citoyens s'impliquent dans les affaires publiques. L'étatisme favorise le désengagement politique-- tant que l'État s'occupe de moi, je n'ai pas de raison à m'impliquer. Il ne faut pas permettre aux politiciens de dicter aux gens comment ils doivent s'exprimer et l'agenda politique. Le politicien ce n'est pas un arbitre, c'est le serviteur du peuple.

Aucun commentaire: