10 septembre 2012

L'erreur de la droite politique

C'est de croire que la droite économique seule peut gagner la bataille seule.

Comme si être de droite était uniquement une question de piasses.

Sans une droite culturelle, une droite de valeurs, une droite sociologique, la droite tout court va continuer de stagner. Toutes les droites sont reliées.

On ne peut pas avancer en se vantant des vertus de la liberté dans le présent contexte. Tant que les gens n'ont pas une raison pour sacrifier leur chèque du gouvernement ou leur crédit d'impôt, ils vont continuer d'appuyer l'étatisme. Il faut changer les coeurs si on veut se débarasser de notre convoîtise sociale.

L'autre erreur, c'est essayer de refaire la droite à l'image à la gauche pour ne pas passer pour des petits coincés. Une société de la droite cool n'est pas soutenable non plus. C'est bin beau de fumer son pot, écouter son film de cul et renoncer à faire des enfants, mais si tout le monde le fait, on plonge dans la dysfonction sociale. À quoi bon de combattre la dysfonction collective de l'étatisme si ce n'est pour la remplacer par une autre? On n'est pas plus libre en se droguant qu'en dépendant de la manne gouvernementale. On échange une forme d'esclavage pour une autre.  On peut choisir notre forme d'esclavage, mais choisir son esclavage c'est être esclave pareil.

Il faut que la collectivité choississe les valeurs et les comportements qui rendent vraiment libre, pas juste le  fait de pouvoir choisir ce qu'on veut. Et la droite doit discerner ces valeurs et convaincre les gens de les choisir de leur propre gré.

C'est comme ça qu'on avance, simultanément, la droite et la liberté.



 

Aucun commentaire: