12 août 2012

Une société libre n'est pas seulement capitaliste

La statue de la liberté à New York
Un certain Martin Machin ironise en demandant au partisns du RLQ de se faire éduquer concernant la droite.

En citant Pinochet et Suharto comme représentant de la pensée de la droite conservatrice. Ne réalisant pas qu'une dictature, c'est étatiste en soi. 

Le bonhomme a tellement une haine pour le capitalisme, qu'il le confond avec n'importe quel régime qui le prône.

La dictature n'est pas ce que prône les droitistes québécois. Bien au contraire.

Une société libre ne doit non seulement soutenir un marché libre, mais aussi un gouvernement limité.
 Qu'est-ce qu'un gouvernment limité?

C'est un gouvernement démocratiquement élu à qui on donne des juridictions précises-- et voici la distinction importante-- qui n'agit pas hors de ces juridictions.

Par exemple, au Canada, la santé et les services sociaux appartiennent aux provinces. Mais ça fait des décennies que le gouvernement fédéral ne respectent plus les juridictions.

Pourquoi est-ce important pour un gouvernement de ne pas agir hors ces juridictions?

Parce que c'est comme ça qu'un gouvernement empiète sur ta liberté.

Exemple: certaines provinces voudraient plus de services privés en santé. Mais la loi canadienne sur le financement de la santé interdit certaines pratiques. Alors, toi, le patient, souffre de cette empiètement parce que tu manques des choix nécessaire pour te soigner. Alors, tu es contraint-- contre ta volonté-- à t'inscrire sur une liste d'attente.

Un marché libre pourrait venir en aide en offrant des services pour combler la demande, sans exiger au contribuable plus d'argent.

C'est un exemple parmi tant d'autres.

Aucun commentaire: