27 août 2012

Chrétiens: il faut arrêter de chiâler et oser parler

télévision
Si on veut préserver notre liberté religieuse il s'agit d'arrêter de se plaindre et de les exercer.

Moi ce qui m'embête c'est que je sais qu'il y a plus de croyants et de pratiquants qu'on laisse entendre. Dans les média on parle toujours comme si les croyants n'étaient pas dans la salle, ou n'existaient pratiquement pas. Ils ne font pas parti du lectorat ou de l'auditoire...

Mais c'est un peu la faute des croyants.

Ce que je remarque c'est que les croyants québécois sont toujours plus prêts à chiâler que de faire quoi que ce soit de controversé.

D'une manière c'est compréhensible parce que les croyants manque de compétence d'expertise culturelle au Québec. Ce que je veux dire par ça?

Qui est-ce qui sont capables de produire des bons shows, des bons textes ou des produits culturels susceptibles d'attirer une masse critique de consommateurs?

Pas les chrétiens.

Si les chrétiens font que ce soit, c'est quasiment toujours amateur et broche à foin.

D'une part c'est parce que le monde artistique rejette les chrétiens, et parce que ce monde n'est pas attrayant pour eux. J'aime ben faire la comédie, mais je ne vois pas sacrer dans un film, ou jouer dans une série avec des messages contraires à ma foi. C'est la même chose pour les autres...

Alors, ce manque de compétence culturelle fait en sorte que leur message passe pas. Soit par que les chrétiens n'ose pas parler, ou parce que lorsqu'ils parlent par le biais d'une revue ou d'une émission de télé, les valeurs de production sont médiocres, ça paraît mal, ça met les autres chrétiens dans la honte, et eux aussi n'osent plus parler, et ça finit mal.

J'aurais souhaiter que les croyants fassent plus de blogues, mais encore là, je vois beaucoup d'incompétence culturelle.

Combien de fois j'ai tombé sur un blogue catholique à caractère arch-traditionaliste avec des couleurs tappe-à-l'oeil, qui souhaite le retour de la monarchie française?

Ils passent tellement à côté du sujet.

Ils ne savent pas créer des commentaires pertinents et tranchants.

Pourtant, c'est pas tellement difficile. On peut créer des choses intéressantes, mais on ne le fait pas. On a trop peur pour passer pour des extrémistes. Faut pas faire de la contreverse.

Newsflash: on passe déjà pour des extrémistes. Je préfère être une extrémiste qui essaie de se faire entendre.

En bout de ligne, on chiâle en espérant que les autres règlent nos problèmes. On espère que les québécois ne votent pas PQ. Ou PLQ. Ou CAQ. Whatever, c'est toute pareil.

Au  lieu de prendre les choses entre nos mains et créer l'espace médiatique pour nous, de façon adéquate.

On a de quoi à chiâler, comprenez-moi bien. Mais à un moment donné, c'est à nous de résoudre nos problèmes. Comment ça se fait on n'occupe pas beaucoup d'espace médiatique et culturelle?

Pourquoi on ne s'exprime pas? Pourquoi on ne se parle pas?


Aucun commentaire: