25 juin 2012

La vérité sur les cris de "homophobe!"

France catholique:
La notion d’homophobie vise surtout, ultimement, à interdire tout jugement de valeur sur l’homosexualité en elle-même, jusqu’à obtenir de la justice qu’elle interdise l’expression d’une conviction contraire à la doctrine officielle. «  Être homo, c’est bien  » pouvait-on lire dans l’introduction d’une plaquette de prévention du sida à destination des adolescents. Pareille affirmation à connotation morale ne contredit-elle pas l’expérience de nombreuses personnes concernées  ? Avec le déni comme moyen de défense, la valeur de l’homosexualité est devenue sujet tabou.

Il y avait un temps, les homosexuels voulaient qu'on leur fiche la paix.

Maintenant, ce n'est plus le cas, du moins parmi les militants gais.

Ce n'est plus suffisant qu'on leur fiche la paix.

Il faut que ceux qui s'opposent aux comportements homosexuels doivent se taire.

Et les cris "d'homophobe!" sont censés de les faire taire.

Les gauchistes font la même chose avec les étiquettes "racistes!" et "misogynes!".

Ils ne veulent pas donner la chance à leur opposants de répandre leurs idées.

Ils veulent gagner en causant de la honte, et non pas sur la base de faits et de la logique.

Le problème avec cette approche, c'est que ça menace la liberté d'expression.

Si les gens ne sont pas libres d'exprimer leurs idées sur l'homosexualité, ça implique que d'autres idées sont possiblement hors toute discussion.

Vos opinions pourront être les prochaines à être criminalisées.

Aucun commentaire: