6 juin 2012

Féministes: aucun sens de stratégie

Le problème avec l'opposition féministe à l'avortement, c'est qu'elle n'est pas sérieuse, et elle ne prend pas son opposition au sérieux.

Qu'est-ce que je veux dire par cela.

Je remarque que la réaction fasse aux avancés pro-vie sont toujours de nature quasiment robotiques. On entend toujours les mêmes clichés, sans que la question sous examen soit vraiment addressé.

On a l'impression que si on martèle ces mêmes clichés, c'est comme une espèce d'incantation, ça va finir par repousser les pro-vie.

Donc, les pro-vie ne sont pas sérieux dans leur tête. Bien sûr elles agissent comme si une motion pour produire un rapport sur l'humanité de l'enfant à naître est une matière importante. Derrière leur face de peur elles savent très bien que la motion ne pose aucun danger direct au droit à l'avortement. Donc, pas besoin de s'efforcer pour vraiment cerner la situation. Les clichés ont fonctionné par le passé, donc, c'est adéquat comme réponse à cette prétendue attaque.

Les féministes ont complètement confiance qu'elles vont triompher. Dans leur arrogance, elles présentent le changement de date pour le vote comme un recul. Mais comme les féministes-- surtout les féministes québécoises-- ne prennent pas du tout leur opposition au sérieux, elles n'ont pas compris la stratégie des pro-vie. Pourquoi comprendre quand ils vont perdre d'avance?

Le but de la Motion n'est pas juste de faire pousser la cause pro-vie sur le front législatif.

Le but c'est de soulèver le débat sur l'avortement.

Comme le vote a été rapporté, ça donne les pro-vie temps de parler du bien-fondé de la motion.

Et ça, en soi, est une victoire pour les pro-vie.

Ah, je conçois que les forces pro-vie sont très faibles au Canada français et que les féministes québécoises ont l'impression que ce vote a été rapporté par peur d'échec.

Mais, la motion a soulevé de nombreux commentaires, des chroniques favorables à l'examen de l'humanité de l'enfant à naître. On n'a jamais vu autant de presse favorable à la cause pro-vie au Canada anglais.

On peut s'attendre à plus de chroniques, si le vote est rapporté.

La discussion vive contredit le mantra que le débat sur l'avortement est clos, qu'on est arrivé à un consensus social, que ce consensus social justifie qu'on supprime toute dissidence face à l'opinion majoritaire.

Alors le fait que l'opinion majoritaire est contrariée est déjà une grande victoire.

Aucun commentaire: