16 mai 2012

Le nombre d'avortements tardifs à la hausse au Québec

Selon une étude publiée dans le International Journal of Public Health, entre 1981 et 2006, le nombre d'avortements tardifs au Québec a augmenté de façon significative.


On définit "avortement tardif" comme étant le nombre de foetus mort-né pesant au dessus de 500 grammes et dont la mort suivait une termination de grossesse. L'âge moyen d'un foetus de 500 grammes est de 20 semaines.




Au long de la période, le taux d'avortements tardifs est de 14.4 par 100 000 grossesses mais vers la fin de la période, le taux s'élève à 40 ou 50; donc, un avortement tardif pour 2000 grossesses, environ.



Les chercheurs ont examiné la fiche de mortinaissances pour obtenir leur calcul. Mais de nombreux avortements tardifs ont échappé les statistiques parce qu'ils n'ont pas été codés comme tels. De plus, les foetus âgé plus de 20 semaines mais qui pesaient moins de 500 grammes n'étaient pas inclus. Alors, le calcul est une estimation conservatrice.

L'âge moyen des foetus avortés était de 24.7 semaines de gestation. Les avortements ont eu lieu entre 16 et 37 semaines de gestation.

Le poids moyen des foetus était de 886 grammes. Le foetus le plus lourd pesait 3.2 kilos.

Après 1998, il y a eu une forte hausse du taux d'avortement tardif. On ignore la raison.

Au Canada, l'avortement est entièrement subventionné par le contribuable.



Aucun commentaire: