25 avril 2012

La défaite de Wildrose en Alberta: pas la faute du conservatisme social

Si le conservatisme social fait perdre des élections au Canada...

Pourquoi Rob Ford est le maire de Toronto?

Pourquoi Larry O'Brien a été élu maire d'Ottawa?

Ce sont deux gens avec des croyances conservatrices dans le domaine des affaires sociales.

L'Alberta envoie régulièrement des conservateurs sociaux à Ottawa.

Alors, ce n'est pas, de soi, le conservatisme social qui fait perdre des élections.

Campaign Life Coalition, à la tête du combat pro-vie au Canada, croit que c'est le rejet du conservatisme social qui a mené à la défaite du Wildrose.

Je ne sais pas si cette raison est la plus importante.

Cependant, ils ont raison de dire que les conservateurs ont de la misère à gagner sans les conservateurs sociaux.

Stephen Harper n'aurait pas de majorité sans le vote pro-vie. (Et les pro-vie sont dupes de lui accorder leur vote à lui sans réserve, mais ça c'est pour un autre billet).

Cependant, je suis prête à dire qu'il y a des conservateurs sociaux "épeurants" ou qu'on donne l'impression d'être épeurants, et ceux qui ne le sont pas.

Comprenez-moi bien: être de la droite morale en soi n'est pas épeurant.

Mais dire que les homosexuels vont périr en enfer, ou que les blancs sont avantagés (même si les socialistes sont d'accords!) ne peut que nuire à l'élection.

Le problème c'est que les droitistes n'utilisent pas les mêmes tactics pour leurs adversaires.

Il n'y AUCUN candidat chez l'adversaire qui n'a pas de croyances épeurantes?

Bullshit.

Mais les droitistes ne font pas de recherches sur leur adversaire. On a des média de notre bord, on n'a plus l'excuse que les média au Canada sont exclusivement gauchiste.

C'est que les droitistes ne prennent pas la peine d'examine avec un oeil critique leurs adversaires pour trouver des défauts.

Il existe l'équivalent libéral des gens qui envoient les autre enfer-- métaphoriquement. C'est juste que la droite n'a pas su exploiter cette réalité.

Aucun commentaire: