25 février 2012

L'avortement post-natal préconisé

D'après moi, les lois contre les propos violents devraient être appliquées dans ce cas:

« L’avortement est largement accepté, même pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la santé du fœtus. En montrant que (1) à la fois les fœtus et les nouveau-nés n’ont pas le même statut moral que des personnes véritables, (2) le fait qu’ils sont tous deux des personnes potentielles est moralement sans importance et (3) que l’adoption n’est pas toujours dans l’intérêt de gens véritables, les auteurs soutiennent que ce que nous appelons l’« avortement post-natal » (la mise à mort d’un nouveau-né) doit pouvoir être permis dans tous les cas où l’avortement l’est, y compris le cas où le nouveau-né n’est pas handicapé. »

Aucun commentaire: