10 novembre 2011

Présentation ironique d'un partisan de Développement et Paix

Extrait d'une courte présentation dans une paroisse de Brossard:

Il y a 3 semaines, dans la ville chinoise de Foshan, une petite fille de 2 ans, du nom de Yueyue, qui avait échappé à l’attention de ses parents, a été fauchée à 2 reprises par des camions. Ni l’un, ni l’autre ne se sont arrêtés. Pas plus, du reste, que les 16 premiers passants, captés sur vidéo… Yueyue est décédée dans la semaine qui a suivi.

Scandaleuse indifférence, scandaleuse insensibilité, dira-t-on avec raison. Pourtant, je suis persuadé que ces 16 personnes n’étaient pas des monstres et qu’elles avaient toutes, selon elles, des raisons « défendables » de ne pas s’arrêter : gêne, désarroi, sentiment d’incompétence, autre urgence, inattention, certitude que le suivant prêterait secours. Voilà de quoi se nourrit l’indifférence.

Qu’est-ce que cela à faire avec la campagne d’automne de Développement et Paix, me demanderez-vous ? Peu de choses vraiment. Sinon un rappel cinglant de résister résolument à la tentation de devenir, pour toutes sortes de bonnes raisons, indifférents aux appels répétés de ces millions d’anonymes qui ont besoin de nous.

Comme les enfants à naître?

Ah ben non, eux autres il s'en foutent ben raide!

Aucun commentaire: