1 novembre 2011

Le gouvernement français lance une campagne d'information sur les alternatives à la pilule

La contraception, solution à tous nos problèmes!

Sur l'ensemble des femmes de 15 à 54 ans, l'oubli de pilule est à quasi égalité avec le problème de préservatif pour expliquer le recours à la pilule du lendemain (respectivement 30,1% et 30,7%). Selon l'Inspection générale des affaires sociales, trois avortements sur quatre sont réalisés sur des femmes qui prenaient une contraception. Dans 42% des cas, ces femmes étaient sous pilule.

On a beaucoup de difficulté à accepter que les relations sexuelles provoquent la grossesse. On est dans le déni.

Vous m'allez dire que la contraception est une réponse à cette réalité.

Non. En fait, on essaie de recréer la réalité. On essaie de faire en sorte que le sexe ne produit pas de grossesses. Et lorsqu'on voit autant d'avortements, autant de familles monoparentales on est tout étonné.

C'est parce qu'on n'accepte pas la réalité. On n'accepte pas la conséquence de nos gestes.

Tant qu'on n'essaie pas de composer avec la réalité au lieu de la nier, rien ne va marcher.

Aucun commentaire: