27 octobre 2011

Il faut laisser les parents être des parents

Si on veut que les parents prennent leurs responsabilités, il faut leur donner la chance d'être responsables.

On fait semblant que des ados sont assez matures et mieux placés que les parents pour s'aider.

Un ado est un mineur, ou il ne l'est pas. S'il n'est pas adulte, c'est qu'il a besoin encore de ses parents.

Pourquoi faire la différence entre un traitement pour une dépression ou un avortement?

Si une fille 1) tombe enceinte et 2) se fait avorter -- n'est-ce pas un signe la vie va très mal pour elle? Qu'à quelque part, elle a fait une ou plusieurs erreurs qu'elle n'est pas nécessairement assez mature pour corriger? Imagine une fille de 14 ans qui se brosse à chaque fin de semaine et qui tombe enceinte avec un inconnu... clairement c'est une fille qui a besoin de l'intervention des parents-- et c'est vrai qu'ils soient pro-choix ou pro-vie. Mais non, on présume que la fille est assez mature pour savoir qu'elle a besoin d'un avortement et ce qu'elle devrait faire pour éviter une grossesse future.

Bien voyons donc!

Je ne parle même pas d'insister sur obtenir la permission d'un parent. Je parle tout simplement d'informer les parents de ce qu'il se passe chez leur ado.

Quand l'État s'arroge le droit de juger à la place des parents, les parents ne peuvent pas faire leur job.


Aucun commentaire: