16 octobre 2011

France: Pro-vie agressé par un contre-manifestant

Anne Kerjean parle de son expérience à la récitation du Rosaire devant l'Hôpital Tenon.

En l'espace d'un instant, le groupe se retrouva tout près de moi, subitement un policier s'interposa. "Je suis pro-vie !", lui ai-je lancé pour qu'il m'identifie immédiatement, alors il m'a littéralement prise sous son aile et m'a embarqué pour me protéger, ce qui donna l'effet aux spectateurs innocents, d'une photographe embarquée par la police. "Ne faites pas de photos", me dit-il, "ils vont vous battre" ajouta-il. Je le quittais quelques mètres plus loin avec un "merci" appuyé.

C'est drôle, mais quand la police se présente à des manifs pro-vie, c'est pour surveiller les pôvre-choix.

Aucun commentaire: