6 juin 2011

Connerie du jour: La télé française devra éviter de mentionner Facebook et Twitter

Vive la réglementation étatique:

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui régule les médias en France, dit agir ainsi afin de se conformer à une loi de 1992 qui interdit de nommer des marques pendant les bulletins de nouvelles, pour éviter la promotion.

C’est donc dire que les lecteurs de nouvelles ne pourront plus, par exemple, dire aux auditeurs de suivre leur média sur Twitter ou de visiter la page Facebook du média. Les médias sociaux ne pourront être nommés que lorsqu’ils sont au centre de la nouvelle.

Selon Christine Kelly, porte-parole du CSA, le gouvernement a raison de soutenir cette loi. «Pourquoi devrions-nous nommer Facebook, qui engrange devant des milliards de dollars, et non Shyrock, Bebo ou d’autres plus petits médias sociaux qui ont plus de mal à faire leur place?» demande-t-elle.

«Nous reconnaissons tous l’importance de Facebook dans nos vies aujourd’hui. Peut-être qu’un jour, ça deviendra un mot d’usage commun, mais pour l’instant, c’est seulement le nom d’une compagnie», ajoute-t-elle.

Les noms des réseaux sociaux ne seront pas les seuls à être censurés des ondes. Le mois prochain, le CSA élargira sa décision pour inclure les applications iPhone et Android.

Sans commentaire, c'est tellement niaiseux.

1 commentaire:

Gilles B a dit...

Merci pour la nouvelle. Le but est clair : censurer toute opinion et lecture alternative de l'actualité. Une preuve de l'utilité des médias sociaux et blogues.

La censure internet est à deux pas.

Gilles B
yapasdpresse.blogspot