17 mai 2011

Résumé du scandale Développement et Paix

De mon ami Steve chez Socon or Bust.

Tel que prévu, le rapport d’enquête, publié en juin 2009, a lavé D&P et ses partenaires de toute culpabilité, mais sans jamais offrir de riposte aux preuves présentées contre D&P. Imaginez un procès où l’accusé ne présente aucune preuve pour contrer le demandeur, mais se contente de dire « je ne suis pas coupable ». Ça manque de sérieux. Cette approche « tête dans le sable » n’est pas sans rappeler la manière dont les évêques à travers le monde ont caché les problèmes d’abus sexuels des enfants par des prêtres.

Aucun commentaire: