9 avril 2011

Développement et Paix : l'Église de la gauche continue d'oublier des détails

Détails chez Radio Ville-Marie.

On oublie de mentionner le caractère de l'enquête en 2009. C'était une farce.

Premièrement, les évêques n'ont même pas pris la peine de comprendre la nature des allégations.

Ils ont compris, dans leur confusion, que LifeSiteNews accusait Développement et Paix d'avoir subventionné des projets qui avançaient la cause de l'avortement.

Ce n'était pas ça du tout ce qui était en cause. LifeSiteNews accusait Développement et Paix de donner de l'argent à des groupes pro-avortement.

Comme l'argent est fongible, le chèque qu'on leur donne pour un projet qui n'a rien à voir avec l'avortement peut servir à d'autres fins en attendant. Donc, de façon indirect, cet argent peut faire vivre cette organisation, qui de façon indirect contribue à la promotion de l'avortement au Tiers-Monde.

Mais les évêques n'ont même pas pris la peine de lire les articles de LifeSiteNews. C'est clair, ils ont pris la version de Développement et Paix dans cette histoire, et ils l'ont pris sur parole.

Deuxièmement, l'enquête portait uniquement sur cinq groupes au Méxique. Alors lorsqu'on dit que Développement et Paix ont été blanchi, ce n'est pas tout à fait vrai.

Troisièmement, les évêques qui ont enquêté ont pris sur parole les réponses des dirigeants des groupes subventionnés.

Et ils ont ignoré toute la preuve amenée par LifeSiteNews. Donc ils n'ont pas pris la peine de comparer ce que les dirigeants disaient, et ce que la preuve montraient.

C'est assez bidon comme enquête.

Mais l'Église institutionnelle, l'Église des évêques, de théologiens, d'animateurs pastorales, de catéchètes, de Développement et Paix n'ont même pas pris la peine de LIRE ce que LifeSiteNews avait à dire.

Ils étaient tellement certains de la conclusion, qu'ils n'ont même pas conscendu à REGARDER la preuve.

 
Mais, comprenez bien, c'est nous, ceux qui observons la doctrine de l'Église, qui sont les pharisiens. Les évêques qui annulent la Parole de Dieu avec leurs préceptes humains (voir: socialistes) qui essaient de suffoquer la vérité, ce ne sont pas DU TOUT des pharisiens.

Et voilà, tout ça explique les omissions importantes de l'article de Radio Ville-Marie.

Et je trouve ridicule que le blogue SoCon et Bust, écris par mes amis John Pacheco et Steven Gonzalez est dénoncé pour ces propos vitrioliques, mais le Père Rosica ne cesse de taguer la gang de LifeSite comme des Talibans.

Devant la preuve claire de LifeSiteNews, l'Archévêque Prendergast, qui me rend fière en tant que mon évêque, n'avait pas le choix que d'annuler les présentation de l'Abbé Arriaga.

Le Père Arriaga avait militer contre la protection légale de l'enfant à naître. Franchement.

Une chose à noter concernant l'Archévêque Prendergast: c'est un des seuls évêque dans toute l'Église qui est prêt à participer dans la Chaîne pour la Vie. C'était le seul évêque à côté du Cardinal Ouellet lorsque ce dernier à été crucifié dans les média pour avoir dénoncer l'avortement.

C'est un vrai de vrai.

Remarquez bien que la plupart des évêques qui s'obfusquent devant les rapports de LifeSiteNews ne sont pas des grands supporteurs des enfants à naître.

Aucun commentaire: