17 février 2011

La Loi 101 au Cégep

Du blogue Réflexions en trois dimensions:

Ensuite, il est cependant ironique que certains politiciens au Québec qui sont francophones ont étudié dans des établissements supérieurs anglophones. Pensez à Mario Dumont (Concordia) dans le cadre Québécois ou bien Jacques Parizeau (LSE) ou André Boisclair (Harvard) qui ont étudié à l’étranger en anglais.

C'est intéressant...donc, ça revient à quelque part à l'élitisme...de l'éducation post-secondaire en anglais pour moi mais pas pour toi.

Mais encore, dans toute cette histoire, ça va être le jeune francophone des régions qui va perdre beaucoup dans tout cela. Or, habituellement, il n’habite pas dans un milieu anglophone, il a habituellement peu accès à des médias en anglais (sauf que l’Internet apporte beaucoup de possibilités) et dans la plupart des cas il ne peut pas partir en échange ou aller dans des camps d’été en anglais.

Justement...ça devient un système d'éducation à deux vitesses en quelque sorte.

Aucun commentaire: