15 février 2011

Je suis parfaitement d'accord avec Joseph Facal re: le nouveau aréna à Québec

Il faut que quelqu'un le dise:

Ne venez pas me dire, monsieur le premier ministre, qu’après avoir miraculeusement trouvé 200 millions $ que vous disiez ne pas avoir, vous allez ensuite essayer de convaincre le peuple qu’il vit au-dessus de ses moyens et lui demander de se serrer la ceinture.


Ne venez pas me dire, monsieur le premier ministre, alors que nos routes ressemblent à celles du Mexique, que nos procureurs dépassent à peine les 100 000 $ par année au sommet de l’échelle, que des milliers de vieux attendent des places en CHSLD qui n’existent pas, que cet équipement était sur la liste des cinquante choses les plus prioritaires socialement au Québec en ce moment.
Ne me sortez pas, messieurs les consultants, d’autres études encore plus ridicules que la dernière pour essayer de me faire croire que cet équipement, dont vous admettez qu’il ne fera jamais ses frais, sera un jour moins lourdement déficitaire que ce qu’on craint.

Ne venez pas me dire, qui que vous soyez, que cet équipement n’est pas d’abord et avant tout pour accueillir une équipe professionnelle de hockey. La candidature olympique de Québec est puissamment hypothétique. Bien oui, on pourra y organiser des événements «culturels» ou y tenir le Salon du jouet érotique. Combien de jours on va meubler avec ça ?
Que personne ne vienne me dire que les gens de Québec, parce qu’ils votent à droite, seraient davantage partisans que les autres d’une gestion serrée et responsable des fonds publics. L’humain est le même partout : la rigueur budgétaire, c’est d’abord pour les autres.


C'est ridicule comment on se compte des histoires au Québec. On est en pleine crise financière, mais on dépense comme si le contribuable était fait d'argent.

J'aimerais ça voir une équipe d'hockey à Québec, mais en réalité ce n'est pas rentable. Si c'était vraiment rentable, les compagnies privées seraient prêts à investir sans l'intervention du gouvernement.

1 commentaire:

dbilodeau90 a dit...

Ce projet d'amphithéâtre à Québec sert les intérêts politiques de Messieurs Charest et Labeaume qui savent très bien que la passion du hockey des québécois a la primauté sur leur rationalité économique. Leur argument de retombées économiques sur la Ville de Québec n'est pas démontrable car des études économiques prouvent que l'impact du sport professionnel est négligeable et que les investissements publics créent rarement de la richesse. Cela réflète également l'échelle des valeurs de nos décideurs: le sport a préséance sur le niveau d'endettement public, les conditions routières, le débordement des salles d'attente des hôpitaux etc...Finalement, c'est un exemple parmi d'autres de pseudo-démocratie de notre système politique au profit d'une oligarchie bien installée (élite politique, bureaucratique, financière et corporative).