8 décembre 2010

Notre héritage occidental

Richard Martineau a raison lorsqu'il dit qu'on devrait être plus fier de notre héritage occidental.

Cepedant, l'ironie est que nos ancêtres ont battu pour un système théiste basé sur les valeurs judéo-chrétiennes.

Des valeurs que Martineau s'y opposent.

C'est justement l'abandon des valeurs judéo-chrétiennes qui nous affaiblit.

Le relativisme, le subjectivisme, le politically correct-- tous ça nous affaiblit, puisqu'on est incapable d'affirmer avec confiance le gros bon sens ou de remettre en question des idées et des pratiques qui sont de toute évidence nuisibles à la société par peur d'offenser des gens.

Il ne faut surtout pas se faire appeler un "taliban chrétien", un misogyne,un islamophobe, ou un autre "phobe". C'est une forme d'excommunication laïque.

L'athéisme, c'est le vide. Une fois qu'on rejette une source de vérité, un principe organisateur de l'univers, C'est-à-dire Dieu, on ne peut plus évoluer convenablement. Parce que sans une notion de Dieu, on ne peut plus connaître l'homme, et sans cette connaissance, on ne peut pas prendre des décisions politiques et sociales éclairées.

Il y a une raison pour laquelle notre Chartre des Droits et Libertés et basée sur la Suprématie de Dieu. Parce que les droits viennent de nul autre que Dieu, qui a crée l'homme, et quand on abandonne cette idée, on va inventer et supprimer des droits. On le fait déjà. L'avortement est un droit suprême, mais la liberté d'exprimer notre point de vue ne l'est pas. Quand on perd la notion de Dieu, on perd nos droits. Je sais que des théocraties violent des droits. Mais ça n'invalide pas ce que je dis: sans Dieu, on perd nos droits.

Aucun commentaire: