22 décembre 2010

Jérusalem : quatre millions de victimes de l'Holocauste identifiées

Je reproduis cet article, parce que c'est important de se souvenir de l'Holocauste:

Le Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem a annoncé mardi avoir réussi à identifier les deux tiers des quelque six millions de juifs victimes du génocide nazi pendant la Seconde guerre mondiale.

"Au cours des dix dernières années, nous avons réussi à ajouter environ 1,5 million de noms de victimes dans notre base de données", a déclaré le président de Yad Vashem, Avner Shalev, dans un communiqué annonçant que la base de données dépassait désormais les quatre millions de noms.

"Les Allemands ont cherché non seulement à détruire les juifs, mais aussi à effacer tout souvenir d'eux", a expliqué M. Shalev, rappelant que l'une des missions centrales de Yad Vashem était donc de "retrouver le nom et l'histoire personnelle de chaque victime".

Cela "nous a conduits à un travail sans relâche pour rendre un nom et une identité à autant que possible des six millions de juifs assassinés par les nazis et leurs complices", a-t-il ajouté.

Sur les 4 millions de noms retrouvés, environ 2,2 millions ont été fournis par des proches ou des amis des victimes. Les autres proviennent des archives et du travail des historiens.

Mais il sera difficile de retrouver les deux millions de noms restant, principalement ceux des victimes tuées en Europe de l'Est, dans l'ancienne URSS et en Grèce.

4 commentaires:

Bisbille 101 a dit...

Le chiffre emblématique de 6 millions de juifs décimés lors de l’holocauste figure au rang de propagande au même titre que le 300 000 femmes battues chaque année au Québec.

http://bisbille101.blogspot.com/2007/09/petite-histoire-dun-gros-mensonge.html#links

"Les gens se donnent le droit de contester un petit mensonge, mais plus le mensonge est énorme, plus il est répété avec force et autorité et moins les gens oseront le contester"
(Dr Paul Joseph Goebbels, ministre de la propagande sous l’Allemagne nazie)

Suzanne a dit...

Plusieurs estimations par des historiens vous refutent.

Un mort est plus facile à compter qu'un acte.

Il y a une raison pour laquelle le mémorial compte toutes ses victimes...

Le Gentil Astineux a dit...

Oui, Mme, il y a des raisons pour laquelle le Mémorial compte ses victimes et c'est pour envoyer la facture aux Allemands.

Suzanne a dit...

Ou peut-être pour refuter ceux qui voudraient minimiser la portée de l'Holocauste.