30 décembre 2010

Discours religieux et pro-vie et diffusé sur une chaîne de télé publique française


Les laïcistes s'insurgent.

Oh my God!

Un prêtre a dénoncé l'avortement lors d'une messe de Noël de Jérusalem diffusée sur France2.

Le blogue Pro-Choix veux bannir le discours religieux des antennes publiques.

Comme si les citoyens religieux n'avaient aucun droit  de cité et ne méritaient aucune considération.

Remarque ben: les laïcistes agissent toujours comme si les croyants ne sont pas une partie intégrante de leurs pays.  Leurs opinions sont hors jeux. ...SAUF quand ces opinions corresondent à la croyance gauchiste. On n'entend jamais personne dénoncer Martin Luther King ou Gandhi pour leurs croisades religieuses.

Mais, si ce discours est si offensante, pourquoi pas en finir avec les chaînes publiques de télé?

Comme ça, si ça dérange, on change de poste. Ça finit là.

Les cathophobes en particulier et les anti-religieux en général ne comprennent

pas que la religion n'est pas privé. Ce n'est pas une affaire de chez soi. Lorsqu'on a vraiment la foi, on est catholique chez soi et sur la place publique, au lieu de travail et dans les urnes.

C'est ça la liberté de religion.

Elle ne s'agit pas de l'obligation d'éviter d'exprimer des opinions qui peuvent être offensantes. C'est la LIBERTÉ de le faire. Ce n'est pas l'obligation d'éviter tout geste ou  tout symbole religieux. C'est la LIBERTÉ de le faire.

Et le fait que des gens les trouvent offensants n'engage à RIEN.

Donc si, vous, athée obfusqué, n'aime pas la croix dans un hôpital, vos sentiments de colère envers ce symbol n'engage PERSONNE à vos soulager en l'enlevant.

Vos sentiments envers la religion, vos réactions, vos OPINIONS n'obligent personne à guérir le bôbô émotionnel d'être exposé à une idée contraire au sien.

Mais, vous allez dire, une chaîne de télé ne devrait pas utiliser l'argent des contribuables pour faire la promotion de la religion.

Un diffuseur publique a l'obligation de diffuser une grande variété d'opinions--(ce qui ne se fait pas au Canada)-- incluant l'opinion religieuse. Ça fait partie de l'opinion publique.

Quand on censure une partie de l'opinion publique au nom de la laïcité, c'est encore plus offensante que de diffuser un symbol religieux-- qui n'engage personne à rien-- parce que le gouvernement décide qu'une partie de l'opinion publique ne mérite pas d'être entendue, MÊME si SON argent est utilisé.

La laïcité française découle de la Révolution française. Des gens qui ont choisi leur foi par-dessus l'État ont été exécutés. La liberté ne peut pas exister sans la liberté religieuse.


 

Aucun commentaire: