21 novembre 2010

Voilà pourquoi il faut être vigilant de nos libertés

Richard Martineau offre ses explications pourquoi les politiciens deviennent corrompus.

Une explication c'est que les politiciens traitent l'État comme une entreprise.

Mais c'est normal quand on pense que l'État doit s'occuper de tout.

J'ajouterai: quand la classe politique devient une sorte de "clique", c'est inévitable qu'elle devienne corrompue.

Les "faveurs" entre "amis" ne sont pas perçues comme des crimes, mais une façon "normale" d'être efficace et de graisser le système pour que ça demeure efficace.

Parce qu'on sait comment c'est efficace la bureaucratie :)

Le problème c'est que la bureaucratie-- prôner par les étatistes-- rend les choses moins justes pour ceux qui jouent selon les règles. Voilà un avantage pour ceux qui contournent la loi.

Alors, les citoyens doivent s'assurer que les cliques ne s'enracinent pas dans le système.

Les Québécois un avantage en étant "tricoté serré" dans leur vécue collective. Comme on est relativement proche de nos acteurs politiques, il n'y a pas grand chose qui passe inaperçue (du moins au long terme). Il faut créditer les Québécois pour leur intérêt élevé (relatif aux autres provinces) pour leur politique provinciale. On pense que les Québécois sont plus corrompus; mais je pense que les Québécois sont peut-être plus attentifs à les agissements politiques.

C'est un trait québécois qui favorise la liberté.

Je crois qu'on devrais avoir le moyen de déstituer des politiciens qui ont perdu la confiance de la population. Me semble c'est normal. Si l'élu ne veut pas démissionner lorsque c'est clair à la population qu'il ne mérite pas leur confiance, c'est démocratique de pouvoir effectuer un "recall". C'est sûr que les critères devraient être assez élevés pour prévenir des abus du système. Je pense que si les politiciens sauraient que les citoyens pouvaient leur chauffer les fesses entre les votes, ils feraient un peu plus attention.

Aucun commentaire: