2 novembre 2010

Projet de loi contre l'avortement forcé: les féministes contre

Tout naturellement.

Elles ont peur qu'un projet de loi qui pénaliserait la coercition en matière d'avortement suscite de l'opposition parce que les féministes craignent que elle sera utilisée contre le avorteurs.

Je veux que vous remarquez quelque chose à propos des féministes.

Quand le conflit est entre les intérêts de la femme et l'avortement, l'avortement prime.

Tout le temps.

Elle va défendre les avorteurs au lieu de penser aux femmes.

Beaucoup de femmes souffrent parce qu'elles n'ont pas été informées au moment de l'avortement que ceci tue un être humain.

Elles ont le droit de le savoir.

Ça fait partie du droit au consentement.

Des milliers de femmes regrettent leur décision parce qu'elles étaient ignorantes du fait, et elles auraient choisies de faire autrement si elles l'auraient su.

Mais non. Les féministes ne veulent surtout pas que les femmes aient la vérité.

Sinon, ça risque de remettre en question l'avortement.

Fait le test. Tu vas voir. Avortement vs. la femme: l'avortement gagne TOUT le temps.

«Cette loi serait près probablement utilisée contre les fournisseurs d’avortement et aurait un effet dissuasif en ce qui concerne l’accès des femmes aux services d’avortement», a dit croire la députée Mathyssen.

Si l'avorteur exerce de la pression sur la femme pour avorter, pourquoi qu'il devrait être exempté de la loi?

Pas tellement pro-choix.

Mais, voilà, la loi exempte le médecin:

4) Le présent article ne s’applique pas au médecin qui tente de convaincre une personne du sexe féminin qui est enceinte de subir une intervention médicale qui entraîne, ou peut entraîner, la mort de l’enfant à naître lorsque, selon son bon jugement professionnel, l’intervention médicale s’avère nécessaire pour éviter une menace grave à la santé physique de la personne du sexe féminin qui est enceinte.

C'est comme si pour les féministes, on ne peut pas être pour la vertu si on n'appuie pas l'avortement sur demande.

1 commentaire:

Éléonore a dit...

Ce n'est pas étonnant en effet, bien que ce soit malheureux.

Il leur faut défendre À TOUT PRIX l'avortement même au détriment des mères.

En Chine des milliers de femmes au été avortée de force c'est un crime. C'est également criminel de le faire ici par des détours psychologiques et par la menace.

Un jour, j'ai eu une discussion avec deux autres mères, nos 3 filles avait alors 17 ans. Je leur demandais que feriez vous en cas de grossesse de votre fille ? la réponse fut catégorique : AVORTEMENT OBLIGATOIRE POUR NE PAS BRISER LEUR VIE ! Donc la mère se donnait le droit de choisir pour le fille et d'influencer son choix... même si cela lui brisait le coeur... sous prétexte de ne pas gacher sa vie professionnelle et monétaire... peu de temps une des mères quittaient son mari pour un autre homme, puis un autre encore, ses filles étaient toutes boulversées et ne veulent plus vivre avec elle suite à 3 déménagements... conclusion... ne faire que des choix égoistes ne garantie en rien le bonheur...