1 novembre 2010

Le catholicisme culturel #1: les génération futures

Comme j'écris des longs billet et je crains que la longueur a un effet dissuasif sur mes lecteurs potentiels, je vais essayer quelque chose de nouveau. Je vais les diviser en plus parties. Les parties subséquentes seront publiées dans les jours qui suivent.

Richard Martineau a écrit:

Samedi, cinquante mille personnes se sont rassemblées au Stade Olympique pour célébrer la mémoire du Frère André.


Comme a titré mon journal : « C’est du monde à la messe ! »


Preuve que si on a sorti le Québécois de l’Église, on n’a pas encore sorti l’Église du Québécois.

Pas certaine que tous ces fidèles étaient des québécois de souche.

Il y avait sûrement des gens issues des commaunautés ethniques et des Ontariens.

Le catholicisme culturel je trouve qu'il est encore plus faible que dans mon temps.

Ma génération était la dernière à être éduquée dans les cours soi-disant "catholique".

Les enfants de l'âge de mes nièces et neveus connaissent rien de la foi. Il y a des dizaines de milliers d'enfants qui n'ont pas été baptisés et n'ont jamais rencontré le religieux.

Pensez-vous que cette génération va garder les crucifix dans les places publiques?

Il se peut un jour que les crucifix soient éliminés non pas parce que les gens sont contre la religion, mais parce que ça ne veut plus rien dire.

Aucun commentaire: