18 novembre 2010

Expliquer le célibat des prêtres

Expliquer le célibat des prêtres

Selon un pasteur évangélique:


«Les prêtres catholiques promettent de ne pas s'enrichir et de ne pas coucher avec des femmes. Tout ça, c'est de l'hypocrisie, on en a eu la preuve! lance-t-il. On peut très bien être riche et servir Dieu! La Bible ne dit nulle part qu'on doit mendier. Elle dit qu'il ne faut pas se vanter de sa richesse pour ne pas démoraliser les autres. Et moi, je ne suis pas flamboyant. Je conduis une vieille voiture. Je ne porte pas de vêtements griffés.»

Première chose, je veux dire qu'il est vrai que la Bible ne dit nulle part que faire de l'argent est mal, ni que les relations sexuelles (avec son époux) est mal.

Mais, le Nouveau Testament est clair que le célibat et la pauvreté est supérieur pour le bien-être spirituel.

Sur la pauvreté il a dit:

Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

Sur la chasteté:

Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.


La capacité de se dénouer de toute posséssion, de toute richesse est signe de perfection selon le Christ lui-même.

N'est-ce pas normal que le leader d'une paroisse soit plus parfait que ses congrégants?

Mais pourquoi le Christ a fait une telle vertu du célibat et de la pauvreté.

Je dirais qu'il y a deux raisons.

Premièrement, au point de vue pratique, une personne qui n'a pas beaucoup de biens ou une famille à faire vivre a beaucoup plus de temps à dévouer à ses poursuites spirituelles qu'une personne qui en a. On sait combien d'effort ça prend pour s'occuper d'une maison, sans parler de son relation de couple et de ses enfants.

Deuxièmement, l'abandon des posséssions et des relations sexuelles nous permettent de cultiver l'esprit de détachement.

Le détachement c'est une indifférence envers notre environnement, notre habit, tout ce qui est matériel et superficiel dans le but de faire place dans notre coeur les choses de l'esprit. Alors, lorsqu'on se donne à une vocation de célibat et de pauvreté, on remplace les soucis des choses mondaines pour le souci des choses divines.

On peut monter bien des objections à obliger le célibat aux prêtres.

Mais peut-on vraiment ne pas vouloir parmi nos leaders ceux qui sont les plus dévoués aux choses du Seigneur?

Voilà le sens du célibat des prêtres.

Le pasteur a dit que tout ceci est hypocrisie.

Mais je remarque que souvent ceux qui prône un standard moins haut critique souvent ceux qui visent et qui écouent comme étant hypocrite.

Comme si on ne devrait jamais viser plus haut.

Si on ne visait plus haut, si on n'exigeait pas de nous-mêmes (et de nos leaders) on ne progresserait jamais.

Aucun commentaire: