8 octobre 2010

Une «born-again» québécoise

De la revue Quartier Libre de l'Université de Montréal:

Si on lui demande de résumer sa vie, Brigitte Bédard dresse un portrait manichéen de son histoire : «Avant, j’étais athée, féministe convaincue et lesbienne. Mais ma conversion m’a changée, du tout au tout. Donc, je n’étais ni lesbienne, ni féministe, ni athée. C’était juste des concepts qu’on m’avait inculqués », explique celle qui est désormais femme au foyer et mère de six enfants.

(...)

Elle raconte avec légèreté sa collection de dépendances et de thérapies. « J’ai fait les AA, les CA, les NA, tâche-t-elle d’énumérer,… j’ai même fait Sexoliques Anonymes. Finalement, j’ai essayé Dépendant Affectif Anonyme, les DAA. Et après avoir essayé de ne plus me laisser aller dans le sexe, j’ai commencé à bouffer. Alors, j’ai fréquenté les Outre – mangeurs Anonymes. » Elle a écarté une à une les dépendances. Étonnamment, c’est arrêter de fumer qui a été le plus difficile et qui l’a finalement poussée à bout. «La cigarette, c’est déterminant dans ma vie. [...] Quand j’ai arrêté de fumer, j’ai connu le vide existentiel. Je voulais mourir. J’avais pu de sexe, pu de drogues, pu de bouffe, pu rien. Je ne pouvais plus avoir quelqu’un dans ma vie, parce que j’étais dépendante affective [...]. Je cumulais les conquêtes tant du côté des femmes que de celui des hommes. J’étais complètement perdue. Ce qui me restait c’était ma cigarette. »


C'est un peu platte que la journaliste n'a pas écrit plus sur comment elle est venue à accepter Dieu, mais enfin, c'est bon tout de même.

S'il y en a parmi mes lecteurs qui sont dans le même pétrin, le même vide spirituel et émotionnel, je vous invite à lire les évangiles.

Jésus a dit:
Prenez sur vous mon joug, et recevez mes leçons: je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes, car mon joug est doux et mon fardeau léger.

Au même titre, vous pouvez aussi renouer avec la foi catholique en lisant le catéchisme, pour comprendre ce dont tu n'as pas appris dans tes cours de religion.

Aucun commentaire: