18 octobre 2010

Le lobby gay gonfle les statistiques

Surprise!

En fait non. Pas vraiment. On sait que les gauchistes déforment souvent les statistiques à leurs fins.

L'idée que 10% de la population est gaie vient du chercheur Alfred Kinsey. En fait, le bonhomme a répandu un bon nombre de mythes sur la sexualité avec des études bidons.

3 commentaires:

Éléonore a dit...

regarde ce qu'on trouve sur wikipedia
"Cinquante ans après les publications des Rapports Kinsey, James H. Jones, professeur d'histoire à l'Université de l'Arkansas, publie en 1997 une biographie de Kinsey que le quotidien Le Monde du 15 mars 1998 qualifie d'iconoclaste et qui, selon l'auteur de l'article, remet en question et l'homme et ses découvertes :

« Alfred Kinsey devient le grand-prêtre de la sexologie. Aux Etats-Unis et en Grande- Bretagne, son rapport fera autorité pendant plus de quarante ans. Jusqu'à cette biographie iconoclaste de James Jones, publiée en novembre 1997, qui révèle le jardin secret du « bon » Alfred Kinsey. Car derrière le « Dr Jekyll » se cache un « Mr. Hyde »: un homosexuel sadomasochiste cohabite avec le scientifique respecté, travailleur infatigable, bon père, bon époux. »
— Laurent Zecchini

Sébas_016 a dit...

Au Canada:


1,1 %
— Le pourcentage des Canadiens âgés de 18 à 59 ans ayant déclaré se considérer comme des homosexuels (gai ou lesbienne) en 2009.

0,9 %
— Le pourcentage des Canadiens âgés de 18 à 59 ans ayant déclaré se considérer comme des bisexuels en 2009.


http://www42.statcan.ca/smr08/2010/smr08_144_2010-fra.htm

p.s.
Selon moi, Kinsey était un malade mental non-diagnostiqué, et certaines élites l'ont trop adulé...

Connaissez-vous toutes ses recherches ?

Le Gentil Astineux a dit...

Suzanne, vous aussi souffrez d'une maladie qui consiste à nous faire croire que les gauchistes sont responsables de tout et que seuls les gauchistes déforment souvent les statistiques à leurs fins.

Prenez l'Antagoniste qui est passer maitre dans la désinformation par graphiques statistiques pour comprendre le phénomène.