7 octobre 2010

Force Québec: Voué à l'échec

Selon Dr. Phil:

The best predictor of future results is past results.

Le ADQ n'est pas tellement populaire dans le moment.

Le ADQ est un parti plutôt étatiste, qu'on pourrait désigner comme centre-droite.

Et mainenant, on veut lancer un nouveau parti qui va dans le même sens.

Trouvez l'erreur.

Il faut que le Québec apprend à marcher avant de courir. Il faut que les tenors de la droite expliquent à la population les idées de bases.

Mais je ne suis pas certaine que les gens qui se disent "de droite" comprenne véritablement les bases de la liberté. On voit beaucoup de haine des taxes, des déficits, de la bureaucratie et des syndicats.

Il n'est pas suffisant de haïr ces choses-là pour créer une société libre.

Il faut comprendre l'être humain. Il faut comprendre le pouvoir. Il faut comprendre l'économie. Il faut comprendre la nature de la réalité (contrer le relativisme, le post-modernisme, et ainsi de suite).

Sinon, le projet est voué à l'échec.

Le but de réduire le gouvernement ce n'est pas de baisser les taxes et créer un système économique plus efficace, bien que c'est un objectif louable.

Le but c'est de créer la liberté.

Si on est pour équilibrer le budget pour pouvoir mieux subventionner l'industrie, c'est sûr et certain qu'on va utiliser l'argent des contribuables pour acheter des votes et continuer la dépendance sur l'argent public. Et on ne créera pas la liberté.

Alors, il faut faire un effort éducatif, au lieu de se concentrer sur la création d'un nouveau parti-- surtout quand on en a un déjà.

Si on fait seulement ça, les partis de gauche vont suivre, seulement pour avoir les votes.

4 commentaires:

Daniel Boucher a dit...

A VENDRE www.forcequebec.net www.forcequebec.info plus logo et compte facebook http://w7dejc.cowurl.com . http://twitter.com/forcequebec

Le Gentil Astineux a dit...

"Le but c'est créer plus de liberté"
On a jamais dans l'histoire été aussi libre qu'aujourd'hui.
Liberté de divorcer, liberté d'avorter, liberté de faire tuer nos soldats en Afghanisten, liberté de former des partis politiques.

Plus vous êtes pauvre et et moins vouz avez de liberté. Qu'en pensez-vous ?

Suzanne a dit...

On peut être pauvre et TRÈS libre.

Jamais dans l'histoire on a eu autant de réglements et de lois.

Tu n'as pas compris le concept de liberté.

Lawrence a dit...

On peut bien vouloir créer un nouveau parti politique, mais encore faudrait-il que l'on trouve des candidats vedettes.

Mais avec tout le zoo qui se passe à l'Assemblée nationale où à la Chambre des communes, qui auraient envie de se lancer dans l'aventure, surtout s'ils ont déjà d'excellentes conditions ailleurs.