28 septembre 2010

C'est quoi cette fameuse tentative de contrôler le corps de la femme?

Ce matin, des féministes québécoises ont émis un communiqué de presse qui réfère à cette fameuse tentative de la droite religieuse de "contrôler le corps de la femme."

C'est quoi cette tentative ridicule?

Étant une femme de la droite, on penserait que je serais la plus opprimée par ces control freaks.

C'est qui ça, ces control freaks?

Les gauchistes, et surtout les féministes, utilisent souvent des euphémismes et des phrases exaggérées pour décrire leur pensée. C'est la victimisation fabriquée ou exagérée. Les phrases utilisées contournent les réalités pour pouvoir cadrer le débat de la façon la plus avantageuse, même si leur description est un exercice d'inflation verbale.

Comme, par exemple, le fait de reconnaître l'enfant à naître.

Si l'enfant à naître est un être humain (ce qui est le cas), la mère n'a-t-elle pas une obligation morale de le protéger?

Dans le gros bon sens: oui.

Ce n'est pas une question de volonté. Si tu vois un enfant dans la rue qui a vraiment besoin d'aide, as-tu le droit de lui laisser de côté pour le laisser crèver?

Ben non. C'est pas une affaire de "ça me tentait pas. C'est pas mon problème. J'ai mes problèmes à moi."

Tu l'aides cet enfant là. Tu ne laisses pas blessé, vulnérable aux étrangers, faim et sans assistance. Voyons!

Mais les féministes vont plus loin. Non seulement qu'elles croient qu'un enfant non-né n'a pas le droit à la protection de sa mère. Elles disent que la mère a LE DROIT de le tuer.

Je vois venir l'objection: c'est son corps! Elle a le droit de faire ce qu'elle veut avec!

Les femmes ont des responsabilités, pis c'est pas parce que le bébé est dans son corps et que ne le veut pas l'aimer qu'elle est en droit de le tuer.

Mais voilà la tentative de "contrôler" le corps, disent les féministes. Le fait de leur rendre responsable de la vie d'un autre être humain.

Quel complot diabolique! Ah mon Dieu! On veut que les femmes soient responsables de leurs foetus. Maudit qu'on est méchant.

Les hommes n'ont pas cette responsabilité, disent les féministes.

Pis? Ce n'est pas la faute de l'enfant à naître que le foetus est dans le corps de la femme au lieu de l'homme.

L'argument des féministes se réduit à ceci: ce n'est pas juste que la femme possède l'utérus et que l'homme en a pas.

C'est pas juste que la femme doit composer avec les conséquences de la grossesse, tandis que les hommes peuvent avoir autant de relations désirées, sans "penalité".

C'est quoi la justice?

Est-ce que la justice c'est tout le monde soit pareil, que tout le monde ait les mêmes capacités, les mêmes résultats de leurs gestes, etc.?

Est-ce juste que certains sont intelligents pendant que d'autres le sont pas?

Est-ce juste que certains sont athlètes pendant que d'autres le sont pas?

Vous m'allez dire: mais non. C'est normal. C'est la nature.

Bon, c'est la même chose entre les hommes et les femmes. Le fait que la femme doit composer avec la grossesse n'est pas une injustice. C'est tout simplement une réalité. Il n'y a pas de loi cosmique qui décret que les différences entre les sexes qui sont PERÇUS comme "injustes" le sont en fait.

Ce n'est pas parce qu'on N'AIME PAS les conséquences de notre biologie que c'est NÉCESSAIREMENT injuste.

Bien des femmes vont s'obfusquer devant cette réalité. J'entend l'objection dans ma tête: Ça veut dire que les hommes peuvent baiser tant qu'ils veulent, faire ce qu'ils veulent, tandis que les femmes doivent rester vierge tant est aussi longtemps qu'elles ne sont pas prêtes à avoir des enfants.

Ah non. Les hommes ont plus accès aux orgasmes que les femmes. Maudite injustice! Oh la souffrance!

Mais c'est qui qui permettent aux hommes de baiser à gauche et à droite.

Les femmes.

Si tu veux pas que les hommes soient plus chastes (quel tabou!) il faut que les femmes se respectent.

Mais, mais mais... c'est ce que les hommes veulent: contrôler le corps de la femme! Les garder chastes jusqu'au mariage.

Mais si tu réussis à garder les hommes aussi chastes que les femmes, c'est juste, non?

Et si ce sont les femmes qui décident ça...c'est les femmes qui contrôlent, non?

Mais c'est pas juste que la femme doit jouer le rôle de la garde-barrière!


Alors, on a résultat juste, mais vous n'êtes plus content d'avoir le contrôle.

Décide!

Mais il y aura toujours des hommes qui vont baiser à gauche et à droite, et des femmes qui vont souffrir cette situation.


Elles ont juste à se respecter. On ne peut pas être responsable des gestes des autres.

Mais ça donne qu'on ne peut pas jouir des relations sexuelles tant qu'on n'est pas prêt à porter une grossesse à terme. C'est un portrait négatif de la sexualité

Ce n'est pas un portrait négatif. C'est la réalité. C'EST LA SEULE FAÇON DE GARDER LES CHOSES JUSTES.

Les féministes veulent que les choses soient justes, non?

On ne construit pas la justice sans tenir compte de la réalité, que ça soit la réalité biologique ou autre. Si on néglige la réalité, si on souhaite imposer une fausse réalité à la biologie c'est certain que l'injustice va prédominer.

On le voit dans le cas de l'avortement. Les féministes pensent que c'est juste que l'enfant à naître doit payer avec sa vie pour les gestes de ses parents à cause d'une idéologie qui ne veut pas confronter la valeur de la vie humaine, et qui, dans le fond, la banalise.

Les origines intellectuelles du féminisme contemporain se trouve dans un mode de pensée qui dit que la réalité n'a pas de structure inhérente-- surtout lorsqu'il s'agit de l'être humain. Il s'agit d'avoir une volonté, et on peut CRÉER la réalité. C'est ce que Stalin a essayé de faire-- il voulait être l'ingénieur de l'âme. Il pensait pouvoir refaire l'homme.

Les féministes sont dans la même lignée. Elles pensent qu'elles peuvent refaire les sexes et même effacer toutes les différences. Donc, elles croient que si on veut créer une réalité où la différence entre les sexes n'existent pas, ou les différences biologiques sont des embêtements mineurs sans conséquence et sans importance, alors il s'agit seulement d'indoctriner le monde, pis quand tout le monde aurait adopté ces croyances, les gens seront heureux, pis fini le patriarcat et la bataille des sexes.

Alors, comme les gens qui sont contre l'avortement s'oppose à leur volonté concernant leur corps, bon, ça veut automatiquement signifier que les pro-vie essaient de contrôler le corps de la femme.

Comme si le fait des responsabiliser les femmes DEVANT LA RÉALITÉ était injuste.

Si les femmes de la droite religieuse était tellement opprimées et victimisées, et malheureuses sous le poids de leur croyances, pourquoi qu'elles n'abandonneraient pas toutes leur religion?

Vous m'allez dire: elles sont toutes brainwashées.

Tu ne peux pas brainwashé TOUS les gens contre la misère, et pas pour tout une vie.
Le brainwash a le même problème que le féminisme: la réalité.

Vous m'allez dire que le fait même que des femmes quittent les religions prouvent qu'elles sont malheureuses.

Oui, certaines quittent, souvent très ignorantes de leur religion.

Mais le fait même que les femmes quittent sans la résistance des églises réfutent l'idée que la droite religieuse essaie de contrôler les femmes. Les premières femmes qu'ils essayeraient de contrôler seraient celles qui essaient de partir.

Les églises sont tellement PAS des control freaks que très peu d'apostats sont disputé de quelque façon que ce soit.

Vous voyez comment les féministes créent des démons inexistants à leurs fins idéologiques?

Aucun commentaire: