1 septembre 2009

Les pharisiens: pas ce que les non-croyants pensent

Bien des non-croyants traitent les chrétiens d'hypocrites à cause qu'ils prennent la Parole de Dieu comme telle-- ce qui semble légaliste à nos critiques.

Cependant, comme explique le blogue de Sel et Lumière, le légalisme, ne consistait pas en une adhésion stricte de la Loi, mais une adhésion superficielle à celle-ci:

À l’époque de Jésus, les pharisiens préconisaient une fidélité à la Loi avec une intériorisation sincère et ils prêchaient une spiritualité ordinaire au quotidien. Si certains pharisiens avaient été sous l’emprise de prescriptions superficielles, ils auraient été ouvertement critiqués par les autres de la même façon que le prophète Isaïe avait critiqué cette hypocrisie. À l’occasion, Jésus réprimandait également les pharisiens aberrants. À quelques reprises, ils avaient même eu des différends au sujet de sa réinterprétation de la Loi. Mais Jésus n’a pas condamné les pharisiens ou le « pharisaïsme» en tant que tel.


Les pharisiens «étaient convaincus d’être justes».
Ils croyaient que leurs propres actes, c’est-à-dire la fidélité aux commandements de Dieu tout en s’abstenant de choses interdites, étaient ce qui leur valait l’obtention et le maintien d’un favoritisme de Dieu et même, d’une recommandation. Les pharisiens se croyant de perfection morale méprisaient hypocritement les autres qui n’avaient pas atteint le même niveau de conformité à la Loi qu’eux.


Ça ne te fait pas penser à certains gauchistes catholiques? Ils se croient tellement éclairés, libérés, eduqués, ouverts-- progressistes-- et selon eux les fidèles orthodoxes sont des esprits réactionnaires, enfermés sur eux-mêmes, simplistes, égoïstes, misogynes, bornés--et ainsi de suite.

Ils sont souvent très superficiels dans leur catholicisme.

Aucun commentaire: