19 septembre 2009

Le prétendu baby boom: r'viens-en!

Selon les données compilées par le Journal, c’est la ville de Vaudreuil-Dorion à l’ouest de Montréal qui compte le plus de bébés par habitant. L’an dernier, on a compté tout près de 17 bébés par tranche de 1000 habitants, ce qui est loin devant la moyenne québécoise de 11,3 bébés.


Des bébés à la chaîne! Annonce le Journal de Québec.

R'viens-en.

On parle d'une hause du taux de natalité de 1.2 à 1.7 par femme.

Bien que ça représente une importante progression, ce n'est pas une grosse nouvelle.

Le Québec ne réussit pas à atteindre le taux de remplacement de 2.1

Tant que le taux est en bas de 2.0, le Québec reste toujours dans une situation démographique précaire.

Si le Québec veut préserver sa culture, il faut que les Québécois aient plus d'enfants.

Je sais que le monde ne font pas d'enfants dans le but de sauver une culture-- normalement.

Mais, le nationalisme est supposé être tellement répandu au Québec. C'est supposé être la cause.

Un nationaliste qui veut sauver le Québec sans avoir au moins trois enfants ne prend pas ses responsabilités au sérieux. Bien que les circonstances de certains individus peuvent les empêcher, la vérité est que si on se bat pour sa culture sans avoir un nombre suffisants d'enfants, c'est qu'on attend à ce que les autres font la job à sa place. On s'attend à ce que le gouvernement le fait, ou les immigrants, ou les autres couples-- pas soi-même.

Si un souverainiste est prêt à se sacrifier pour l'indépendance du Québec, il est prêt à se sacrifier pour avoir au moins trois enfants. Sinon, on peut se poser des questions sur la profondeur de ses convictions.

Aucun commentaire: