19 août 2009

Les journalistes sont des clônes

Richard Martineau écrit ce que nous savons tous: que les journalistes sont largement des séparatistes de gauche. Il publie des remarques de l'ombudsman de Radio-Canada, Julie Miville-Deschênes, qui a publié un article dans une revue pour la profession journalistique:

Dans un texte qui a été publié dans un numéro du Trente, le magazine de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, Julie Miville-Deschênes critique l'homogénéité des médias québécois.

«Les journalistes les plus influents appartiennent souvent à la génération des baby-boomers, écrit-elle. Et la grande majorité d'entre eux partagent la même idéologie. Ces Québécois «de souche» ont surtout étudié les sciences humaines et ont été contestataires dans la mouvance nationaliste et/ou de gauche.»

«Souvent, leur façon de voir le monde comporte les éléments suivants : préjugés favorables envers les syndicats, anti-américanisme, anticléricalisme, etc.»

(...)

«Cela n'empêche pas ces journalistes de s'être embourgeoisés au fil des ans, grâce notamment à des conventions collectives de plus en plus généreuses. En outre, ils vivent en ville et font partie de la classe moyenne ou même aisée. Il est difficile pour eux de voir venir des phénomènes comme la montée de l'ADQ ou le malaise qui sous-tend le code de conduite de Hérouxville...

«Dans l'ensemble des médias québécois, le débat se réduit généralement à un affrontement entre souverainistes et fédéralistes. Et les deux options se définissent depuis longtemps comme étant soit de centre gauche, soit de gauche centriste. En d'autres mots, c'est blanc bonnet et bonnet blanc.

«Il y a donc tout un débat d'idées qui n'a jamais pu se faire chez nous et qui nous a sauté au visage le jour où Mario Dumont et la droite ont failli remporter les élections...»


Martineau essaie de balancer le portrait:

Stéphane Gendron? Daniel Audet, anciennement du Conseil du patronat? Joseph Facal? Nathalie Elgrably? Jean- Jacques Samson? Ce sont tous des gens «de gauche»?


Ce sont des journaliste de la presse écrite, et il n'y a pas un seul social conservateur ou croyant dans la gang.

Qui est conservateur à la télé?

Aucun commentaire: