20 août 2009

Le candidat à la cheffrerie de l'ADQ Jeff Plante parle de l'avortement

Sur le blogue de Pierre de Campagne Québec-Vie:

CQV : Seriez-vous favorable à l’arrêt du financement public de l’avortement ?

JF Plante : Je suis favorable à l’arrêt du financement de l’avortement dans la mesure où l’avortement est malheureusement utilisé comme un moyen de contraception.


En gros, c'est ça sa position. Aussi contre le financement des traitements in vitro.

J'aurais aimé que Campagne Vie lui demande qu'il pense du statut moral et légal du foetus. Parce qu'en gros, c'est ça le plus important.

5 commentaires:

Suzanne a dit...

Je crois que sa réponse représente la pensé de plusieurs milliers de québécois.
L'avortement ne dois pas pour satisfaire les tit masturbateur de Jésus. Mais, ça doit être mieux encadré afin de responsabiliser les individus et afin d'éviter les avorteuses en séries et celles qui utilisent cette pratique comme moyen de contraception.

Suzanne a dit...

Pourquoi ça serait problématique comme "moyen" de contraception, si c'est la femme qui paye?

Suzanne a dit...

C'est plus une question de conscience et de responsabilisation des hommes et des femmes. Je connais des femmes qui s sont fait avorter 4, 5 fois.. vous ne trouvez pas cela un peut absurde?

Suzanne a dit...

Pourquoi un acte d'avortement serais plus irresponsable la 5e fois que la 1ere?

Je trouve ça absurde de se faire avorter la première fois.

Mais on peut avoir 5 "bad luck".

L'avortement existe comme solution de rechange quand la contraception fait défaut. Même la femme dite "responsable" peut avoir recours à l'avortement.

Pourquoi se fier à l'avortement serait inacceptable? S'il n'y a pas d'objection morale à cette procédure?

À titre de comparaison: C'est certain que je devrais me brosser les dents à chaque jour, mais si je néglige de le faire, et je me fie sur le dentiste pour me les arranger, pourquoi ça serait inacceptable (si c'est moi qui paye?)

Ce que j'essaie de soulever, c'est: qu'est-ce qui rend l'avortement inacceptable?

Suzanne a dit...

C'est une question d'étique et de valeur personnel. Aussi c'est une question de tolérance et d'expérience de vie. l'humain étant ce qu'il est je peut tout à fait comprendre qu'une erreur dans les feux de la passion puisse se produire!

Donc je serais plutôt pour une règlementation : après 2 avortement au 3e tu paye. le gars irresponsable aussi servait être facturé!