22 juin 2009

Egorgez les vaches sacrées


Joseph Facal:


Mais est-ce trop demander au premier ministre d’avoir la décence de reconnaître qu’il faudra effectivement, très rapidement, égorger quelques vaches sacrées ? Si on compte comme il faut, le Québec est aujourd’hui une des cinq sociétés les plus endettées de l’OCDE, en plus d’être celle qui vieillit le plus vite en Occident.


Mais ne suggérez surtout pas que c'est un problème de démographie lié à nos pratiques sexuels et familiales et que les québécois devraient envisager d'avoir plus d'enfants s'ils espèrent de voir le Québec se préserver (et s'épanouir). Parce que dans ce cas-là on est des phallocrates misogynes arrièrés qui veulent réduire les femmes à des machines à bébés.

Voilà une vache sacrée que j'imagine que personne ose toucher, même pas un brave comme Joseph Facal.

On doit confronter la réalité: si on veut la prospérité économique, il faut que les gens aient des enfants.

Aucun commentaire: