2 avril 2009

Ils ne faut pas blâmé les séropositifs pour la transmission du VIH, selon un prof d'unversité

Viviane Namaste,titulaire de la Chaire de recherche sur le VIH/sida et sur la santé sexuelle et professeure agrégée à l'Institut Simone-de-Beauvoir de l'Université Concordia (un institut féministe) parle de la couverture de l'affaire du pape et des condoms.

Appeler la population à ne pas porter de condom revient par conséquent à demander aux Canadiens séropositifs de ne pas respecter le cadre juridique du pays. À cet égard, le discours papal soulève une contradiction fondamentale entre la doctrine de l'Église et la loi de l'État canadien.


Ben dire ça, c'est d'isoler une PARTIE du message du pape. L'autre parti, c'est de s'abstenir. Mais c'est drôle comment on l'oublie.

Lorsqu'il est question de rapports sexuels, toutes les personnes concernées sont responsables - qu'on soit infecté ou non par le VIH ou qu'on l'ignore.

Nos réflexions communes sur ces déclarations peuvent aller au-delà d'une analyse de la mésinformation. Étant donné la couverture médiatique de cette affaire, on voit bien qu'encore une fois, les personnes séropositives sont blâmées et culpabilisées pour la transmission du VIH.


Donc, ce n'est pas la faute de la personne qui transmet le VIH si tu le poigne.

C'est la faute à tout le monde, parce que TOUT LE MONDE est responsable.

Donc toi, si tu es séropositif pis ton chum le pogne, ce n'est pas ta faute. Il ne faut pas te blâmer. Tu as un virus potentiellement mortel-- ou du moins, dévastateur. Tu baise et tu le transmets. Mais tu n'es pas responsable pour l'effet de ton geste.

Mais c'est-tu con comme raissonement?

Ça c'est déresponsabiliser les gens.

Qu'est-ce que tu dis au gars en Afrique du Sud qui donne le VIH à sa femme après l'avoir violée?. "C'est pas d'sa faute!" Pis le drogué séropositif qui se prostitue pour avoir du fric? "C'pas d'sa faute!" Pis le gai qui décide d'avoir des relations sans condom (par exprès!) "C'pas d'sa faute!"

Pis si le condom pète! Ben c'est la faute à personne!

Si le VIH est transmis, c'est parce qu'il y a des gens qui posent des gestes qui mènent à la transmission. C'est pas compliqué. La plupart des cas de VIH en Amérique du Nord sont dûe à la promiscuité homosexuelle ou des utilisateurs de drogues.

On fait semblant que c'est une question pharmaceutique, qu'il ne faut pas essayer de modifier les moeurs des gens.

Le condom ne change pas grand chose. L'épidémie continue parce qu'on n'a pas identifié la cause, ou on refuse de l'éliminer.

On dit ce n'est pas "réaliste" de s'attendre à ce que le monde abstiennent. Bien, la réalité c'est mortelle. Il ne faut pas être "réaliste" dans ce cas-là. Il faut changer la réalité. On peut changer la mentalité et les habitudes des gens si on le veux.

Le problème c'est qu'on ne le veut pas. On valorise plus notre liberté sexuelle que la vie. C'est la vérité.

Aucun commentaire: