1 avril 2009

Comme par hasard

Deux articles dans deux quotidiens sur l'apostasie...pendant le Carême.

Coudonc, le Soleil et le Droit, sont-ils devenus les journaux de services pour les humanistes?

Contrairement à Jean Pelletier, Gilles Routhier trouve inquiétant le phénomène des apostasies. «L'Église ne peut faire le dos rond. Les apostasies, c'est un voyant lumineux qui s'allume», affirme ce professeur à la faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.

«Cela veut dire que les fidèles ont du mal à se faire entendre dans l'Église. Un danger qui guette toutes les grosses organisations. Les gouvernements comme les Églises», poursuit le professeur


Ou plutôt que l'Église n'a pas réussi à transmettre le message. Difficile de le transmettre, quand on ne le prêche pas.

Aucun commentaire: