26 mars 2009

Une prêtre parisien parle du pape et des condoms

D'après le Père Vivares:

Le Pape n’a pas été embauché comme commercial chez Durex que je sache. Il est père et il essaye de montrer le chemin le plus vrai et le plus durable pour le bonheur de l’humanité. Et si vous me permettez un partage plus personnel, compte tenu de cette question qui commence à m’échauffer les oreilles et que le monde nous sert comme une tarte à la crème, je vous partagerai que mes deux frères sont morts du sida et qu’aucune campagne en faveur du préservatif, des seringues gratuites ou des modes d’emploi prétendus sans risques de la sexualité n’auraient pu les empêcher de contracter cette maladie. Alors arrêtons l’affectif, le consensuel, le sociologiquement correct pour dire que la débauche apporte la mort, que faire ce qu’on veut quand on veut avec qui on veut n’apporte pas le bonheur, et je maintiens, et je suis plus en droit de le faire que la plupart des censeurs, que bien au contraire, le préservatif n’est pas un remède au SIDA. Il n’est qu’un pis-aller et le Christ n’a pas donné sa vie pour des pis-aller.


H/T Padre Blog

Aucun commentaire: