11 février 2009

Conservateurs: ça nous prend un changement culturel

Kalim Kassam du blogue conservateur The Shotgun lamente le virage à gauche du Parti Conservateur et suggère que les partisans de la droite se divorcent des Red Tories, qu'ils ne devraient plus les appuyer pour se concentrer sur le changement des mentalités.

Il faut dire qu’un grand nombre des Red Tories proviennent du Canada central, et surtout du Québec.

Si on veut une véritable révolution conservatrice au Québec, il faut que le changement commence là.

Parce que c’est là que cette forme de pensée est le plus fort et le plus influent.

Je ne sais pas si les droitistes du Québec le reconnaissent, mais le problème n’est pas électoraliste. Ce n’est pas vraiment une question d’aller chercher les votes. En fait, si on essaie de chercher les votes des gens plus à gauche, on est contraint de diluer notre plateforme, quand on ne le contredit pas tout bonnement.

Alors, la solution c’est de changer la culture et les mentalités.

J’ai l’impression que les gars de la droite (et en majorité, ce sont des gars) ne reconnaissent pas cette solution.

Je pense que peut-être au fond d’eux-mêmes, les gens de la droite doivent le savoir, mais ils ne veulent pas l’admettre à cause de la magnitude de la tâche. Dans le monde de la culture et du savoir, tout ce qui est à droit est tellement marginalisé qu’on se demande par où commencer.

Mais faisons face à la réalité. Rien ne changera sans qu’on influence le cœur des gens. Je trouve qu’au Québec la pensée unique est plus forte qu’ailleurs au Canada. Les gens se fient sur la pensée des autres pour évaluer la justesse de leur opinions. Si les autres le pensent, ça doit avoir du bon sens.. Ce raisonnment est plus répandu au Québec qu’ailleurs au Canada.

La bonne nouvelle, c’est que si les droitistes réussissent à s’établir dans l’espace publique, cette mentalité créera un effet de boule de neige.

Je crois que les gens de la droite doivent pencher moins sur la politique électoraliste (sans toute y abandonner) et devenir plus des critique des mentalités et de la culture. Il faut essayer plus de changer des cœurs et des opinions que de changer des votes.

Il faut aussi essayer de trouver un moyen pour donner une expression artistique à cette pensée. En ce moment, je ne sais pas si c’est possible d’être artiste et conservateur au Québec, mais il faut envisager de créer cette possibilité.

Et c’est comme ça qu’on va changer le pays. Pas en se fiant sur les sondages, mais en se fiant sur notre pouvoir d’influencer.

4 commentaires:

SUZANNE a dit...

Test

Suzanne Fortin a dit...

Je suis d'accord avec vous que le mouvement de droite au Québec doit travailler sur son infrastructure et non seulement sur le niveau politique. Mais lorsque je regarde les modèles appliqué par les autres mouvements de droite dans le monde, je dois noter que les artistes ne s'Affichent que très rarement à droite. Pas qu'ils ne le sont pas, mais leur communauté scrapperait leur carrière.

À titre d'exemple, pouvons-nous nommer 5 artistes de droite aux États-Unis?

Je vous aide un peu je vous donne les deux que je connais:

- Adam Sandler
- Arnold Schwarzenegger

Si quelqu'un en connait 3 autres il aura tout mon respect.

Je ne suis pas a prioris contre l'idée, mais ca releverait d'un méchant tour de force.

Suzanne Fortin a dit...

Jessica Simpson
Kelsey Grammar
Drew Carey
Dr. Phil
Ted Nugent
Alice Cooper
Elizabeth Hasselbeck

Mais bon, en général ce ne sont pas des méga-stars, sauf pour peut-être Jessica Simpson, mais c'est vraiment l'exception.

Voici un blogue américain qui essaie de promouvoir une culture conservatrice à Hollywood:

http://bighollywood.breitbart.com/

Je ne suis pas a prioris contre l'idée, mais ca releverait d'un méchant tour de force.

Il ne faut pas être si pessimiste. Je conviens que c'est difficile, mais il faut le faire. Je ne said pas comment, mais il faut le faire.

Suzanne a dit...

Je regarde les noms que vous me donnez et je remarque que la situation n'est peut-être pas aussi désespéré que je ne le croyais à ce niveau.

Je crois que quelques artistes (peut-être 20%) seraient naturellement de droite mais que la loi du silence de l'insdustrie les baillonnes. Surtout que le marché de la culture n'Est pas immense au Québec, les artiste ne peuvent se permettre de se fermer des porte.

Peut-etre faut-il détruire cette loi du silence.